J'étais invité hier soir par l'Alliance française de Venise à présenter La sainte réalité et Une jeunesse de Blaise Pascal (qui vient précisément d'être traduit en italien chez Archinto).

Grande affluence, le Casino Venier était plein, et bel échange avec Marie-Christine Jamet, la directrice de l'AF, et mon camarade italien Enrico Palandri. Il y avait là beaucoup d'étudiants italiens qui apprennent le français à l'AF (dont les cours, malgré la crise économique, sont en plein essor) et quelques français de Venise (dont la communauté ici est assez importante). Retrouvailles aussi, après quelques mois, avec Venise, inchangée ou presque. J'ai d'ailleurs mis en ligne sur Instagram quelques photos rapides de la cité lacustre.

Une très belle soirée littéraire dans une ville toujours aussi sereine et aussi intellectuellement exigeante, et plus tard, lors du dîner privé, beaucoup d'échanges avec les amis d'ici à propos de la situation politique en France qui les inquiète beaucoup et ils ne sont pas les seuls.

 (Photo : le rio dei Baretteri, sous les fenêtres du Casino Venier)