Mise en vente aujourd'hui de La sainte réalité, Éditions Gallimard, collection L'Infini, 176 pages, 16 €.

Pour la seconde fois après Une jeunesse de Blaise Pascal, il s'agit d'un roman autour d'une figure de l'histoire intellectuelle et artistique française : le peintre Jean-Siméon Chardin (1699-1779). Les personnages essentiels en sont les tableaux et ça parle à la fois de Réalité et de Révolution, qui sont précisément les deux sujets brûlants dans la France de 2017. C'est donc un livre sur la peinture mais aussi un livre politique.

On peut lire les 22 premières pages du livre en ligne.

La quatrième de couverture :

« Chardin sait que la révolution se prépare, à Paris et dans le reste du pays, tout va basculer, c’est inévitable, les encyclopédistes vont triompher, le futur est en marche, la guerre du Vrai contre le Faux ne fait que commencer. Ses piètres collègues nouvellement acclamés, les peintres historiques, exposent partout dans les salons leurs grandes toiles néo-classiques, didactiques et poussives ? Soit : il leur oppose ses études de têtes au pastel, le portrait de jeunes enfants, un par un, heureux et très sûrs d’eux, pas du tout inquiets, ou également, maintenant, son propre portrait, l’étude de tête de Monsieur Jean-Siméon Chardin réalisée par lui-même. »