Deuxième journée dans le public du festival Écrivains en bord de mer à La Baule, où j'ai cette fois assisté aux lectures de Christian Garcin puis de Tanguy Viel.

Christian Garcin a lu un extrait des Vies multiples de Jeremiah Reynolds (Ed. Stock) puis a répondu aux questions de Guénaël Boutouillet. Grande modestie, toujours, et puissance "architecturale" de Christian Garcin, inépuisable et prolixe auteur, la discussion a balayé tous les aspects du livre et aussi ses projets en cours : documentation et densité du roman, Moby Dick et Melville, sa nouvelle traduction des nouvelles d'Edgar Allan Poe, etc. Passionnant.

Tanguy Viel, lui, nous a donné en primeur des extraits son roman à paraître en janvier 2017, Article 353 du code pénal (Ed. de Minuit) en en lisant deux longs passages. J'ai été assez impressionné à la fois par sa façon de lire, rapide, légère, intense et sincère, et par le texte lui-même, redoutable d'efficacité et en même temps teinté d'une certaine mélancolie, une forme de tristesse. Hâte de lire le livre.