Philippe Sollers était de passage à la librairie Mollat pour présenter son nouveau roman, Médium (Ed. Gallimard).

Grande affluence dans deux salles, le salon Albert Mollat à l'étage, et la salle du 91 au rez-de-chaussée où un écran vidéo projetait la conférence, conférence également retransmise en direct sur Internet. Philippe Sollers était en grande forme, ironique, combatif, drôle, dénonçant la politique "en scooter", ou l'argent fou des marchés financiers qui l'espace d'un claquement de doigts font disparaître des milliards. Parlant de la situation actuelle, il a précisé : "Après la 'France moisie', je propose maintenant la 'France gâteuse'."

Au cours de la rencontre, le beau film de G.K. Galabov et Sophie Zhang a également été projeté dans sa version intégrale de 30 minutes; il s'ouvre sur un discours de la Reine d'Angleterre, précédé du God Save The Queen qui a donc de nouveau résonné très logiquement à Bordeaux, ville anglaise (anglaise et espagnole) s'il en est.

J'ai noté à la volée sur mon calepin quelques remarques de l'auteur de Femmes. Par exemple : "L'Angleterre, c'est mon drapeau", "Ce livre est un manuel de contre-folie avec des preuves et la façon de se comporter", "Il faut se décaler par rapport à un monde qui rend fou", "C'est un roman métaphysique", "Le corps humain est en cours d'expropriation". Deux remèdes à la folie : "massages et prise de substances".

Philippe Sollers a encore expliqué : "Je parle au nom d'une intimité qui ne se laisse pas faire", "La politique est morte, il faut donc faire autrement", "La question est celle de la durée : qu'est-ce qui dure ? Les gens hélas ne croient plus à la durée". Sur la technique du roman, enfin : "Les portraits, tout est là. Il faut portraiturer. Un peintre qui sait faire des portraits, c'est très rare. C'est là où Manet est grandiose, et Bacon, et Picasso", "Les portraits ça vient du français, avec la bibliothèque française : Saint-Simon, La Rochefoucauld, Retz, Proust."

La vidéo intégrale de la rencontre est disponible en ligne sur la chaîne vidéo Mollat.