Lecture de l'assez incroyable Welcome de Guillaume Trouillard (Ed. de la Cerise, 176 p., 28 €) qui vient d'arriver dans les librairies, mi album BD, mi beau livre, et qui ne contient aucun texte, que des images.

À la naissance de sa fille, Guillaume Trouillard a eu l'idée de créer un inventaire du monde. Il a donc dressé une liste non exhaustive de tous les objets créés par l'homme, tous les animaux, les végétaux, les minéraux. Il les a compilés, a réuni ensemble une vingtaine de variantes à chaque fois, les a peints à l'aquarelle sur du carton, puis découpés, et collés côte à côte. Le résultat est ce livre, une petite centaine de doubles pages contenant différents modèles de tout ce que contient le monde, pour ainsi dire la composition du monde. Le projet est très cohérent : dans une époque où on ne comprend plus le monde, il suffit de le lister, de faire un inventaire pour que tout s'éclaire.

Le livre s'ouvre sur des paillassons ornés du texte WELCOME inscrit dans différentes typographies et différentes couleurs, il s'achève sur les primates en voie d'extinction, en passant par les boissons énergisantes, les méduses, les champignons (qui précèdent les explosions nucléaires de même forme), les constellations, ou les miradors.

Welcome est systématique, enivrant, délirant, drôle (la page des différents modèles de vierges de Lourdes est précédée par la page des modèles de godemichets), déprimant (la page des fusils d'assaut), mobilisateur, étourdissant, on dirait un catalogue de vente par correspondance qui a soudain appris à penser et qui vous parle, qui vous réveille.

Je ne me souviens pas, dans la littérature classique, d'un inventaire partiel du monde qui soit si politique et comique à la fois. À lire et à méditer.