Je continue mon séjour sans soucis au Chalet Mauriac, à Saint-Symphorien, et l'endroit se révèle très productif, le roman avance bien.

J'ai vite adopté mon régime de croisière : lever 6h30, travail dans ma chambre jusqu'à 12h30, déjeuner dehors au soleil avec mes quatre collègues résidents, discussions et café prolongé jusqu'à 14h30, puis promenade solitaire dans le parc, ensuite courses, Poste, et autres affaires courantes, 17h lecture, 19h30 dîner avec tout le monde mais à l'intérieur (en lisière de la forêt le frais tombe avec le crépuscule), 21h30 retour à la chambre et écriture du carnet, coucher tôt. C'est ce qui s'appelle écrire matin et soir, autant dire la vraie vie...

(Pour ceux que ça intéresse, je mets en ligne chaque jour deux ou trois clichés du coin sur ma page Instagram)