Quelques nouvelles sur mon travail actuel, le roman japonais : il avance mais c'est long, très long.

Depuis fin avril et mon retour du Japon je me consacre presqu'exclusivement à ce roman, qui devait être un livre de grande taille, qui ne le sera peut-être pas tant que cela, mais sera en tout cas plus épais que le précédent. Difficile de prévoir quand il sera terminé et plus encore quand ce roman japonais arrivera en librairie, peut-être en 2014, ou en 2015, je ne sais pas. D'ici là je proposerai sans doute sur mon site web des inédits pour faire patienter les lecteurs. Et il y aura peut-être aussi des extraits en revue, on verra.

Mettre au point un roman c'est complexe, et j'aimerais tellement reproduire dans ce livre ce que j'ai ressenti pendant les semaines où j'ai vécu là-bas : une musique japonaise. Je prends mon temps, j'essaie de faire le maximum, mais "je suis ce que je suis, je sais ce que je sais, je fais ce que je peux, et je ne peux pas beaucoup".

(Photo : boîte à musique achetée chez Do-Re-Mi Music Box Shop, quartier Jiyugaoka, à Tokyo)