Je suis actuellement en résidence d'écrivain au Mont Noir, dans le Nord, à la Villa Marguerite Yourcenar, en compagnie de mes collègues Rouja Lazarova et Joël Bastard.

Beaucoup de travail dans un état de concentration maximal grâce à des conditions de résidence paradisiaques (notamment les plats délicieux préparés par la gouvernante Annick et servis tous les soirs au dîner à 19h30).


Quelques informations pratiques pour les futurs résidents : les studios des auteurs sont situés à l'étage et ont chacun une immense table de travail, une grande lampe halogène, un téléphone fixe avec ligne directe, un fauteuil à accoudoirs et repose-tête pour écrire, et un autre fauteuil, de style anglais, pour réfléchir, ainsi qu'un grand lit avec un matelas excellentissime, et bien sûr un cabinet de toilette privatif. Il y a dans la résidence une très bonne bibliothèque (qui est aussi la salle à manger), un salon TV avec un immense écran plat et un lecteur DVD, ainsi qu'une machine à laver et un sèche-linge ultra-modernes. Une voiture récente et trois vélos sont à la disposition des résidents. (*)

Pour l'environnement : la Villa est située sur le Mont Noir, au milieu de l'immense parc départemental, océan de verdure et chant des milliers d'oiseaux, à 1 km de la première boite aux lettres, 2 km du premier commerce, et quinze minutes en voiture de la première gare (Bailleul). Difficile de faire plus calme.

Petit conseil du jour : prévoir au moins un pull, même en juin il fait parfois frais sur le Mont.

Et maintenant je retourne travailler mes phrases entre les pommiers du parc...

 
(*) Un seul regret à la Villa : en raison de l'isolement géographique, il n'y a pas de connexion Internet haut débit, juste un vieux modem 56k du début des années 2000. Et niveau téléphone portable, le réseau 3G ne passe pas ici (mais le réseau traditionnel passe à peu près).