Il y a 30 ans, en janvier 1981, paraissait aux Éditions du Seuil Paradis* de Philippe Sollers.

La publication de Paradis avait été entamée au printemps 1974, à raison d'une dizaine de pages dans chaque numéro trimestriel de la revue Tel Quel, mais l'événement a été cristallisé par cette publication du texte intégral en un seul volume. En 1986 paraissait Paradis 2. Puis en avril 1990, en ouverture du N° 30 de la revue L'Infini, figurait un texte de deux pages intitulé Paradis III.

Une monumentale édition critique et commentée de Paradis a été établie par Thierry Sudour et les premières pages en ont été publiées en 2002 dans la revue L'Infini N° 79.

Paradis est un des livres qui m'ont le plus influencé dans mon travail d'écrivain et aujourd'hui encore il ne se passe pas un mois sans que je réouvre ce roman que je considère comme fondamental dans l'écriture du Je.

* On trouve toujours sur le marché de l'occasion des exemplaires de l'édition originale de Paradis, disponible dorénavant en poche (Points, 346 p., 7,50 €). Paradis 2 est aussi disponible en poche (Folio, 131 p., 4 €).