J'ai entendu dire que les vacances commençaient, je ne m'étais même pas rendu compte que juillet était presque là; les écrivains ne prennent jamais de congés.

Je suis en plein travail, autour d'une nouvelle idée, avec une histoire qui j'espère se révélera fortement "pautrélienne". C'est encore secret mais la photo ci-dessus est un indice. Si tout va bien, un jour ce texte sera un livre. Sinon, hé bien tant pis, les pages griffonnées rejoindront le tiroir des inédits, qui sera bientôt une armoire, et même tout un cagibi, une grande pièce, une maison entière remplie du sol au plafond de manuscrits jamais publiés.