À ne pas manquer, le livre de Stéphane Zagdanski, Mes Moires, mis en ligne par l'auteur sur son site Paroles des jours.

C'est un texte superbe (paru en 1997 chez Julliard et aujourd'hui épuisé) d'un auteur de 34 ans qui se retourne sur sa courte et déjà longue vie.

Extrait :

"Surprise. Mon vélo jaune américain au pied du lit, au réveil, un jour de Noël. Je monte et descends les trottoirs en dégustant inlassablement l'amorti de la suspension, la caresse dorsale du gros ressort argenté. C'est comme chevaucher un kangourou.

Peine perdue. Essaie d'éteindre l'agitation perpétuelle de ton cerveau, juste pour voir. Ne pense plus à rien, vraiment rien, pense: « Tic, tac, tic, tac, tic, tac... » Mais non, impossible, je n'y parviens pas, l'expérience suscitée par pure curiosité échoue, les phrases raffluent aussitôt comme le brouhaha dans une cour de récréation. Ces mots dans ton crâne sont immortels, littéralement. C'est comme ça, rien n'y changera jamais rien."

De Zagdanski, on conseille aussi le long entretien sur Proust réalisé par Jean-Hugues Larché : Résurrection de Proust (DVD, Ed. R de Paradis, 2008, 18 €).