Je travaille ces jours-ci sur un texte de commande qui concerne de nouveau Bordeaux.

Bordeaux est en France une ville à part, et c'est aussi une ville qui compte pour moi puisque j'y ai vécu presque 22 années sans interruption. C'est la ville autour de laquelle sont nés les plus grands vins français et qui leur a donné son nom, et une ville à l'architecture classique magnifique, plus belle que Paris, et un port ouvert sur l'océan, et une cité d'écrivains et de philosophes (Montaigne, La Boétie, Montesquieu, Mauriac, Sollers), et c'est une ville qui n'est pas vraiment française mais plutôt bordelaise, une ville qui a été propriété de l'Angleterre, une ville également très ibérique. Mais tout cela on le sait depuis longtemps, d'autres l'ont déjà dit avant moi, donc il faut écrire autre chose.

En fait, il n'y a que deux villes où je parviens à rester fixe longuement et à écrire : Paris et Bordeaux. Paris c'est l'avenir, et Bordeaux c'est un passé qu'il suffit pour moi d'explorer.

(Photo : Boulevard Saint-Germain, Paris)