Je suis extrêmement intéressé par les intelligences non terriennes, et la possibilité d'en parler avec des fictions (et pourquoi pas des autofictions) sans être placardisé dans la Science-Fiction. Dominiq Jenvrey écrit sur les extraterrestres - et sur nous -. Petit jeu, de blogs en blogs, autour de son nouveau livre L'E.T., fiction concrète (Ed. du Seuil). Je cède la parole à Jenvrey :


Non, la tribu Ashanti en Afrique de l'Ouest n'aura pas le droit de rencontrer des extraterrestres, ou plutôt les Espèces Technologiques (E.T.). Ce sera la logiq d'ensemble Kiste. C'est ce qui fait de l'action qui rencontre, c'est ce qui fait de l'action avec le pouvoir, c'est ce qui a le pouvoir de l'action dans le monde. Il est évident que ce qui domine et dominera, rencontre et rencontrera les E.T. Quel quotidien de la vie parle aux E.T., celui qui achève toutes les représentations, un modèle de représentations dominantes. Le groupe d'hommes qui rencontrera les E.T., arrivant dans les prochaines années, sera un groupe d'hommes qui fait de l'action Kiste, de l'action avec la logiq d'ensemble Kiste. La tribu Ashanti est en dehors de la logiq d'ensemble Kiste, elle est à sa périphérie extérieure, au pire elle en subie les conséquences sans pouvoir interagir avec elle. Pour la logiq d'ensemble Kiste la tribu Ashanti est distrayante, jamais ses actions n'existerons à l'intérieur d’elle, elles sont folkloriques.
L'extraterrestre va-t-il faire des expériences avec nous ?
La rencontre extraterrestre modifiera-t-elle notre psychologie ?