Inauguration du festival Ritournelles au 91 rue Porte Dijeaux, à Bordeaux; salle pleine, public dehors, aperçu plusieurs auteurs et au moins un homme politique.

Hubert Lucot était invité. L'auteur, notamment, d'Opérateur le néant, Le Centre de la France et Grands mots d'ordre et petites phrases (les trois aux éditions POL), a lu quelques textes et parlé de son travail.

J'ai noté, entre autres, à propos de Le Noir et le bleu (Ed. Argol), "roman d'aventure" : "L'aventure qui m'a toujours tenté, c'est l'écriture". Et aussi, parlant du "bleu de Cézanne" : "Cézanne semblait posséder en lui une gamme qu'il n'a jamais pu atteindre dans ses tableaux", et "Le bleu est intéressant lorsqu'il est confronté par exemple au beige. Chez Picasso il serait confronté au rouge. Chez Cézanne le bleu sera confronté au vert".

Egalement présents à la table : Tiphaine Samoyault qui a parlé de son livre La main négative et son éditrice Catherine Flohic des éditions Argol.