Francis Pisani, qui publie ces jours-ci un livre sur les technologies d'Internet, a proposé d'envoyer gratuitement son ouvrage à tous les blogueurs qui en feraient la demande. Résultat : 263 demandes adressées (dont 128 venant de France) et 230 livres pour les blogueurs qui vont être envoyés en SP (service de presse). 

Adresser des SP à des blogueurs est une pratique encore peu répandue. J'en parlais récemment avec un collègue auteur publiant son prochain livre en août, il ne m'a pas paru considérer les blogs comme fondamentaux s'agissant des SP. Parmi les très rares éditeurs le faisant, il faut remarquer le Seuil avec sa collection "Déplacements" (sur les conseils du directeur de la collection, qui n'est autre que François Bon).

Le livre de Francis Pisani est un essai, qui plus est destiné à un public généraliste. Mais quid des SP s'agissant des romans, a fortiori les romans de littérature de création ? Pour mon prochain livre, j'ai déjà fait une liste de 10 blogs à qui adresser spontanément un SP (il me faudra convaincre mon éditeur). La question que pose Francis Pisani est plus intéressante encore : doit-on "arroser" les blogs comme on arrose déjà les journaux papiers traditionnels que pourtant (presque) plus personne ne lit ? Oui. Offrir le livre à tout blog sérieux (ancienneté, commentaires, rétroliens, intérêt pour la littérature) le demandant ? Oui. Il faudrait.

NB : voir aussi cet excellent billet de La Lettrine : "Blogs et service de presse", et dans son prolongement celui de François Bon.