Julien Gracq, né Louis Poirier en 1910, s'est éteint avant-hier près de son domicile de Saint-Florent-le-Vieil. Il était l'auteur de livres essentiels, notamment Le Rivages des Syrtes, En lisant en écrivant, Au château d'Argol, la plupart publiés aux éditions José Corti. Il avait aussi fait partie des rares écrivains français à avoir été publiés de leur vivant dans la collection de la Bibliothèque de la Pléiade.