Léo Scheer prend tous ses confrères de vitesse et devient le premier éditeur à créer une collection de livres en ligne, intitulée M@nuscrits. Il s'agit, en l'état actuel du projet, de donner à la lecture des manuscrits bruts non retravaillés avec l'éditeur (voir la discussion sur le blog des éditions Léo Scheer).


Je n'ai lu que les premières pages du premier texte proposé sur M@nuscrits, celui de Géraldine Barbe, Rater mieux, mais il me semble clairement au-dessus de la moyenne des manuscrits reçus chez les éditeurs (pour ce que j'ai pu en voir) et même au-dessus de celle des livres "papier" publiés. Bref, bravo, et souhaitons que tous les manuscrits soient comme ça. Quand à la forme électronique choisie, elle est très réussie : une animation Flash permettant de tourner les pages, donc de feuilleter le livre.


Tout comme Léo Scheer, je crois que la publication exclusivement en ligne de textes qu'il n'est pas possible, pour des raisons commerciales, de publier sur papier, est l'avenir, mais je suis plus mitigé sur l'acceptation de tous les textes reçus et l'absence de retravail du texte. A mon avis, un travail de sélection et d'édition du manuscrit, bref de désignation, de validation, puis ensuite de correction, et enfin de présentation et de promotion, est indispensable, sinon ce n'est plus de l'édition mais juste de l'hébergement informatique. C'est en cela que le projet de M@nuscrits, aussi passionnant soit-il par l'appel d'air frais qu'il va créer, me semble plus fragile que celui de François Bon avec publie.net (encore en phase de préparation) qui vise lui à basculer complètement dans la publication numérique et éditer des livres exclusivement sous format électronique en les vendant en ligne. Mais quoi qu'il en soit, les choses bougent, voyons maintenant ce que vont faire les autres éditeurs...


NB : lire l'excellente analyse de Virginie Clayssen, et aussi le billet de
François Bon, au sujet de la collection M@nuscrits.