L'association 1901 "Graphê" se bat depuis des mois pour sauver le patrimoine - classé - de l'Imprimerie nationale (cabinet des poinçons, presses à imprimer, bibliothèque historique). Le collectif Garamonpatrimoine qui en est issu, a écrit le 20 mars dernier à trois des candidats à l'élection présidentielle pour évoquer le patrimoine typographique et les savoir-faire rares de l’Imprimerie nationale :

"Depuis le démantèlement de l’Imprimerie nationale et la vente du site historique parisien, le patrimoine typographique et l’Atelier du livre sont exilés, sans projet ni perspectives, dans une zone d’activité à Ivry-sur-Seine.

Garamonpatrimoine, un collectif interdisciplinaire indépendant du groupe Imprimerie nationale SA, qui regroupe des universitaires, des graphistes, des ouvriers typographes, des enseignants des métiers du livre, etc., se bat depuis trois ans pour que ce patrimoine soit sauvé et valorisé. Une pétition de plus de 21 000 signatures a été remise au président de la République. Plusieurs projets ont été ébauchés, mais le gouvernement n’a concrètement rien entrepris.

Dans sa lettre, le collectif demande aux candidats de s’engager : « Il faut un projet vivant, tourné vers l’avenir, [...] qui devra donner toute leur place à l’étude, à la recherche, à la création et à l’innovation. Créons un conservatoire qui sera aussi un laboratoire de la typographie et de l’écrit. La typographie n’est pas qu’une affaire de livres ! Cela concerne aussi les écrans de nos ordinateurs et tous les supports de l’écriture. »"

Au jour d'aujourd'hui, aucun de ces trois candidats n'a daigné répondre, même de façon convenue, à la question de Garamonpatrimoine. Ceci en dit long sur l'intérêt qu'ils portent au patrimoine et à la culture en général...